Publié par : pintejp | septembre 23, 2015

Big data : à quoi sert le traitement des signaux faibles ?

Un récent rapport de l’institut IMdR (Institut pour la Maitrise de Risques, regroupant le CEA, EDF, GDF-Suez, IRSN, RATP) sur l’analyse de risques (*) cite la définition donnée, en 1975, par l’économiste russo-américain Igor Ansoff : Un signal faible (weak signal) est « une information d’alerte précoce, de faible intensité, pouvant être annonciatrice d’une tendance ou d’un événement important ». Il peut s’agir d’un fait technique, humain ou organisationnel, ou encore d’une remontée d’expérience sur le terrain.

Lire


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :