Publié par : pintejp | juin 4, 2015

L’Europe doit participer à la nouvelle révolution industrielle

« La France est-elle prête à la révolution de Big Data et de la Data Science ? ».

Un déclic aussi soudain qu’inattendu me fait aujourd’hui remarquer que ma réponse récurrente, consistant à louer l’excellence Française dans l’ingénierie, la recherche mathématique ou les classements internationaux de nos grandes écoles de commerce, est d’une béatitude remarquable.

Mais pour construire ma propre déconstruction, laissons-nous un peu d’espace pour remonter dans le temps. La CECEA, devenue CEE, CE puis Union Européenne s’est construite sur un double idéal : la paix des peuples et la prospérité économique. Durant 63 ans de construction, d’avancées, de querelles de chapelles, de tiraillements entre étatismes et libéralisme, de politique commune, de grandes occasions ratées, de grands projets ou d’échecs magistraux, nous Européens, avons tant bien que mal construit la plus grande économie mondiale, l’endroit du monde où malgré des différences, il fait meilleur vivre, où les États-Providence nous protègent plus que nulle par ailleurs sur le globe.

Lire


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :