Publié par : pintejp | mai 29, 2015

À Armes égales, citoyens ? La stratégie du looser !

À Armes égales, citoyens ? La stratégie du looser !
Ludovic Emanuely
Résumé

« Se battre à armes égales », l’utopie française ! Il y a trois catégories d’acteurs dans les guerres commerciales : les gagnants, les perdants et les mauvais perdants, qui prétendent qu’’ils ne se sont pas battus à armes égales. Ces derniers pensent d’ailleurs que les armes les plus efficaces, ce sont les leurs ; il ne leur viendrait pas du tout à l’esprit de se battre avec celles de l’adversaire !!! De grands noms s’emploient à mettre en avant ces « grands mots », qui, dans la pratique, finissent par devenir de grands maux. En nous demandant de nous battre « à armes égales », les promoteurs de ce concept séculaire en arrivent à justifier toute défaite et à la faire accepter d’une manière honorable, celle-ci étant présentée comme la meilleure solution dans un grand nombre de cas. De plus, la plupart voudraient nous convaincre que perdre, c’est gagner ! Au regard de notre culture, ces promoteurs du combat à armes égales se font soudainement humanistes, loyaux, justes, bons …des anges en quelque sorte ! Qu’en est-il exactement ? Penser qu’il faut « se battre à armes égales », n’est-ce pas un handicap dans le cadre de la mondialisation ? Nous verrons que la France est victime de ce fléau intellectuel, alimenté et entretenu par nos concurrents et, ce qui est plus grave, par des élites ignorantes, en mal d’ego, qui se donnent bonne conscience sur le dos des Français. Le combat à armes égales est une utopie, une illusion. Encore faudrait-il connaître toutes les armes de l’adversaire et savoir comment il les utilise. Or, il ne vous le dira pas ! En effet, la surprise est l’une des clés de la victoire…. La mondialisation a engendré une guerre économique et commerciale sans merci, dans laquelle c’est le plus puissant, le plus rusé, le plus retors qui l’emporte. Notons que les vainqueurs possèdent toujours un avantage sur leurs adversaires ou leurs concurrents. C’est pourquoi nous vous proposerons de nous battre « à volonté égale ». Notre état d’esprit est notre seule et notre meilleure arme ! Changeons de logiciel dans la conquête des marchés. Puisque le marché a changé, que la vie a changé, adaptons-nous ! Dans cet essai, nous verrons comment nous en sommes arrivés là et nous vous proposerons des solutions pour sortir de cette utopie ! Attention : ne pas se battre à armes égales ne signifie pas tricher !
Auteur

Ludovic Emanuely, 55 ans, expert en renseignement de source humaine, spécialiste en intelligence économique et défenseur d’une nouvelle mondialisation fondée sur la croissance partagée. Il est aussi créateur de plus de 50 jeux de société.

Discipline : economie

Parution : 11-05-2015

Auteur : Ludovic Emanuely

ISBN: 978-2-312-03647-2

Format : 120×190 mm

Nombre de pages : 112

Série / Collection : Les Editions du Net


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :