Publié par : pintejp | mai 22, 2015

Pour la CNIL, le projet de loi sur le renseignement « reste profondément déséquilibré »

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL), le gendarme français de la vie privée, estime que les garanties apportées au projet de loi sur le renseignement sont insuffisantes. Elle souhaite pouvoir contrôler les fichiers des services de renseignement pour prévenir tout débordement.

La CNIL avait émis un avis assez critique au sujet de la première version du projet de loi sur le renseignement. Le texte a été modifié en partie par les députés. Quel est votre regard sur le texte issu de l’Assemblée ? Est-ce qu’une partie de vos inquiétudes ont été levées ?

Nous avons été saisis très en amont sur l’avant-projet de loi. Nous avons émis un avis le 5 mars, dans lequel nous faisions part de notre inquiétude par rapport aux nouvelles techniques de collecte qui nous paraissaient présenter un risque de collecte massive. Nous avions attiré l’attention du gouvernement sur la nécessité de resserrer le dispositif de différentes manières. Soit en réservant certaines techniques à certaines finalités, soit en travaillant sur la durée de conservation des données…

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/05/21/pour-la-cnil-le-projet-de-loi-sur-le-renseignement-reste-profondement-desequilibre_4637110_4408996.html#7xt2ADH5PW5mzE7U.99


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :