Publié par : pintejp | mai 18, 2015

Facebook outil d’enquêtes ?

Ce lundi, le tribunal a condamné Jean-Luc Lahaye à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs. Lors de l’audience qui s’est tenue à huis clos fin mars, le chanteur a avoué avoir entretenu une correspondance privée à caractère sexuel avec une très jeune fille via Facebook. Depuis le début de l’affaire, il se vit pourtant comme une victime. Facebook l’a espionné, Facebook l’a dénoncé et prenez garde vous autres, le réseau serait devenu le « premier collaborateur » de la police ! Sur Europe 1 et dans un communiqué rédigé par ses avocats, le chanteur des années 80 a essayé de faire dévier la désapprobation générale vers l’objet Facebook. Une démarche à la fois inaudible (au vu des faits) et légitime. Explications. Lire


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :