Publié par : pintejp | mai 10, 2015

Cybersécurité : attention au facteur humain

En matière de sécurité numérique, le facteur humain constitue souvent le maillon faible de l’infrastructure de défense. Cette fragilité humaine face aux systèmes est apparue à la naissance du premier virus informatique au début des années 80. Le concept de virus a été utilisé la première fois en 1981 par Leonard Adleman dans ses échanges avec Fred Cohen puis formalisé dans une définition mathématique par Fred Cohen en 1983. Dès 1982, l’ Apple II est touché par des virus circulant sur disquettes dont l’exécution bloque le système d’exploitation et dès cette époque, le facteur humain vient jouer le rôle principal dans la diffusion du virus. L’histoire d’Elk Cloner est à ce titre assez édifiante.

Lire


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :