Publié par : pintejp | avril 14, 2015

Un logiciel malveillant transitait par le Luxembourg

Le botnet «Simda», qui a infecté 770 000 ordinateurs dans quelque 190 pays depuis plusieurs années, a été neutralisé grâce à une série d’actions coordonnées des polices nationales et d’éditeurs tels Microsoft, Kaspersky et Trend Micro. Le tout sous la houlette d’Interpol. La mutualisation d’un certain nombre de ressources a conduit à la création d’une carte de propagation du virus. Outil qui a ensuite permis la saisie d’une dizaine de serveurs aux États-Unis, en Russie mais également en Pologne et au Luxembourg . «Simda» permettait la récolte de données personnelles, notamment des mots de passe bancaires. «Le succès de cette opération: démontrer la valeur et la nécessité de la coopération entre l’application des lois nationales et internationales avec le secteur privé», a indiqué Sanjay Virmani, directeur d’Interpol Digital Crime Centre (IDCC) qui lutte contre la cybercriminalité.

Lire


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :