Publié par : pintejp | avril 13, 2015

LOI RENSEIGNEMENT : FAUSSEMENT LIBERTICIDE ET VRAIMENT « RENSEIGNEMENTICIDE » ?

Décrié voire moqué, le texte issu1 du projet de loi relatif au renseignement se singularise moins par son contenu que par le manque de conviction de ses partisans à le défendre. Stagne un brouillard qui favorise la crainte bien légitime d’une loi qui serait liberticide. Le dissiper demanderait une communication claire des partisans de ce texte. Il s’agirait d’exposer franchement mais sans simplisme pourquoi ce dispositif est nécessaire tout en détaillant les mesures garantissant nos libertés les plus élémentaires. Pourtant, en dehors de quelques murmures de soutien, il a fallu attendre plusieurs jours afin que Jean-Jacques Urvoas ne monte enfin – maladroitement2 – au créneau. Deux raisons expliquent ce délai finalement suivi d’une réaction pataude. La première tient à la traditionnelle opacité non-discriminée des services de renseignement (SR) français. La seconde porte sur des lacunes technologiques et sur des lacunes en culture du renseignement. Pour autant, la visibilité de ses détracteurs signifie-t-elle que cette loi est mauvaise et potentiellement dangereuse pour les libertés individuelles ?

Lire


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :