Publié par : pintejp | février 9, 2015

Cyber-espionnage : tant qu’il y aura des pirates

Qu’ils travaillent indépendamment ou à la solde d’Etats, les pirates informatiques constituent une pièce maîtresse dans l’échiquier du cyber-espionnage orchestré par les agences de renseignement.

C’est l’un des principaux constats établis par The Intercept à la lecture d’une série de documents exfiltrés par Edward Snowden. L’ancien consultant NSA, lanceur d’alertes à l’origine du scandale international sur les écoutes électroniques, transmet régulièrement des éléments au site média créé par le journaliste Glenn Greenwald.

Cette nouvelle fournée laisse entrevoir la position bivalente des services secrets américains (NSA), britanniques (GCHQ) et canadiens (CSEC) vis-à-vis des hackers. Si discours de façade est unanime (appel à la vigilance, mesures répressives, surveillance des infrastructures critiques…), la réalité est tout autre en coulisse : les agences de renseignement s’appuient en l’occurrence sur l’expertise des pirates… et sur les données qu’ils dérobent.

En savoir plus sur http://www.itespresso.fr/cyber-espionnage-pirates-87951.html#GwUWHutpQkchtYcG.99


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :