Publié par : pintejp | février 6, 2015

Alerte rouge sur la sécurité des industriels français à l’étranger

Le spectre d’In Amenas continue de flotter sur les industriels occidentaux. Deux ans après la sanglante prise d’otage de ce site gazier du Sud algérien, qui s’était soldée par 38 morts chez les otages et 28 chez les assaillants djihadistes, une attaque armée a eu lieu dans la nuit de mardi 3 à mercredi 4 février contre des installations du champ minier de Mabrouk, au centre de la Libye, codétenu par Total et la compagnie libyenne National Oil Corp. Si aucun ressortissant français n’était sur place, Total ayant retiré tout son personnel du site en 2013, l’assaut illustre la menace qui pèse sur les sites des champions industriels occidentaux.

LIRE


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :