Publié par : pintejp | janvier 16, 2015

Les nouveaux métiers de la Cybersurveillance à l’heure des attentats

Il a fallu les évènements tragiques de la semaine dernière pour que l’on prenne enfin conscience de l’intérêt de surveiller la Toile comme si cela ne s’avérait pas déjà une condition plus qu’indispensable à l’heure où tout s’agite en ce domaine depuis bien longtemps sur les réseaux. Et ce, dans bien d’autres domaines de l’Internet comme l’identité numérique et l’E-réputation.

Je le signalais déjà dans une interview il y a 3 ans pour Atlantico à propos de l’affaire Merah : Les compétences doivent aller plus loin que la simple utilisation d’outils propres aux services de Gendarmerie et de Police et s’orienter vers de la veille stratégique utilisant des moyens de cartographie, de recoupement, de tri voire celles encore et surtout du Data Mining mises un peu à l’écart ces dernières années en dehors d’experts de la bibliométrie sachant aujourd’hui traiter de grandes masses informationnelles.
« Tuerie de Toulouse : traquer le meurtrier sur Internet, un travail de fourmi plus qu’une solution miracle »

Lire ici la suite


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :