Publié par : pintejp | novembre 24, 2014

La collaboration transfrontalière, clé de la lutte contre la cybercriminalité

Europol vient d’annoncer l’interpellation d’une quinzaine d’individus, dont six français, suspectés d’avoir utilisé des chevaux de Troie accessibles à distance pour perpétrer différents types d’attaques. L’opération, pilotée par la France, a été réalisée en collaboration avec le Royaume-Uni, l’Estonie, la Roumanie, la Lettonie, l’Italie et la Norvège, et avec le soutien du centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3). Ces sept pays ont œuvré conjointement pour identifier les suspects et se sont rassemblés à deux reprises lors de réunions de coordination opérationnelle dans le but de mettre en commun leurs compétences et leurs analyses.

Lire


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :