Publié par : pintejp | juillet 4, 2014

Le rapport sur la cybercriminalité alerte les défenseurs des libertés citoyennes

Remis le 30 juin au gouvernement, le rapport du procureur général Marc Robert sur la lutte contre la cybercriminalité est difficile à digérer, dans tous les sens du terme. Les 277 pages (plus 207 pages d’annexes) n’ont pas encore été totalement lues qu’elles font déjà bondir ceux qui défendent les libertés citoyennes. Ils craignent que les 55 recommandations ouvrent la porte à une surveillance de masse disproportionnée et source de dérives. « Le rapport commence par dire qu’Internet est un formidable outil de liberté, puis après c’est le coup de bambou. Je suis effrayé par la quantité de mesures répressives qui y figurent. J’ai un sentiment d’étouffement quand je parcours ce travail », explique Olivier Iteanu, avocat.

Lire


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :