Publié par : pintejp | mai 9, 2014

Création du Center for Integrated Resiliency Analyses au Laboratoire National d’Argonne

Ambassade de France aux Etats-Unis
Création du Center for Integrated Resiliency Analyses au Laboratoire National d’Argonne

Le Laboratoire National d’Argonne, premier laboratoire national du pays, a annoncé la création du Center for Integrated Resiliency Analyses (CIRA), un nouveau centre de recherche pour améliorer la résilience des infrastructures et préparer le pays aux évènements extrêmes et au changement climatique [1]. Le centre sera dirigé par John Hummel, un chercheur spécialiste des questions de modélisation et simulation, notamment dans les domaines du changement climatique et de la sécurité nationale.

Les Etats-Unis ont connu ces dernières années de nombreux événements climatiques extrêmes [2]. Au cours des dernières semaines par exemple, de violentes tornades ont frappé l’Arkansas et l’Oklahoma et l’année 2013 a été marquée par des températures record, des sécheresses en Californie, d’importants feux dans l’Ouest du pays ou encore des inondations à l’Est du pays et au Colorado. La menace que représentent ces événements pour la sécurité nationale américaine est l’objet d’une forte attention ces dernières années [3] et requiert de nouvelles actions au niveau local, régional et fédéral tant pour se préparer à ces événements en amont que pour mettre en place des plans de reconstruction adaptés.

Le Center for Integrated Resiliency Analyses vise à agir pour renforcer la résilience « des communautés et des infrastructures » (« résilience physique et sociale [4] »). En effet, de nombreux rapports dénoncent, de façon récurrente, la vulnérabilité des infrastructures américaines [5] (ce que les photos de Manhattan plongé dans le noir lors de l’ouragan Sandy illustrent bien) et les autorités locales et régionales ont besoin de meilleurs outils pour développer des plans d’atténuation des risques et de reconstruction après les sinistres.

Ce nouveau centre vise précisément à utiliser l’expertise des laboratoires d’Argonne pour renforcer la sécurité nationale et la résilience du pays face aux menaces futures [6], en particulier les événements climatiques extrêmes et le changement climatique. L’annonce de sa création a d’ailleurs été organisée en collaboration avec l’association American Security Project [7], qui travaille sur les questions de sécurité nationale et notamment sur les liens entre environnement, changement climatique et sécurité nationale. Le Laboratoire National d’Argonne est particulièrement réputé pour ses outils de modélisation (pour l’environnement, le climat ou les plans d’évacuation et d’assistance), pour son centre « Infrastructure Assurance [8] » qui oeuvre pour améliorer les infrastructures et pour ses groupes de recherche travaillant à rendre plus fiable et plus efficace le réseau électrique américain, autant d’outils qui devraient être très utiles aux travaux du Center for Integrated Resiliency Analyses.


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :