Publié par : pintejp | mars 27, 2014

Une enquête sur la perte d’un disque dur fait ressortir des leçons importantes pour toutes les organisations

OTTAWA, le 25 mars 2014 — À la suite de la disparition d’un disque dur portatif contenant les renseignements personnels de 583 000 bénéficiaires de prêts d’études, une enquête souligne la nécessité de s’assurer que les politiques officielles sur la vie privée et la sécurité ne sont pas que des mots sur papier.

Une enquête du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a été réalisée après qu’Emploi et Développement social Canada (EDSC), anciennement Ressources humaines et Développement des compétences Canada, a déclaré la perte d’un disque dur.

Un rapport d’enquête déposé au Parlement aujourd’hui expose en détail comment le disque dur était laissé sans protection pendant de longues périodes, n’était pas protégé par un mot de passe et contenait des renseignements personnels non cryptés. De plus, les employés qui manipulaient le disque dur n’étaient pas au courant de la nature délicate des renseignements qu’il contenait.

Tout savoir ici


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :