Publié par : pintejp | mars 14, 2014

Les «cryptolockers», ces nouveaux braqueurs du net

Dans les pays de l’ex-URSS, où un ingénieur de très haut niveau gagne 24 000 euros par an, beaucoup de jeunes cadres en informatique sont tentés ou approchés par des réseaux criminels. Il faut dire que ces derniers ne lésinent pas sur les moyens pour les séduire et pas mal d’entre eux succombent à l’argent facile, aux belles voitures, aux femmes.

Braquer 300 millions d’euros en quelques heures c’est tentant, car beaucoup d’argent peut être récupéré chez les sous-traitants des banques, mal sécurisés au Bangladesh ou en Inde.

«C’est effrayant, mais peut-être moins que ce que peuvent exécuter certains hackers comme, par exemple, explique le criminologue Xavier Raufer (page 3), prendre le contrôle, depuis chez eux et en une heure, de l’ordinateur central d’une centrale nucléaire basée dans un pays où le système informatique est mal sécurisé».

Lire ici


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :