Publié par : pintejp | mai 3, 2013

La cybercriminalité financière et l’espionnage organisé par les Etats ont dominé le paysage de la sécurité en 201

Le rapport « Verizon 2013 Data Breach Investigations Report » révèle que la cybercriminalité financière de grande envergure et l’espionnage financé par les Etats ont dominé le paysage de la sécurité en 2012, comptant pour respectivement 75 % et 20 % de toutes les infractions analysées par le rapport. Les cyberattaques orchestrées par les Etats portent essentiellement sur des vols de propriété intellectuelle, d’informations classées secret défense, de secrets industriels et de ressources techniques, au service d’intérêts nationaux et économiques.

L’édition 2013 du rapport DBIR confirme par ailleurs une proportion constante d’incidents perpétrés par des hacktivistes, aux motivations idéologiques ou simplement pour s’amuser ; toutefois, le volume de données volées est en baisse, de nombreux hacktivistes optant pour d’autres méthodes, comme celles par déni de service distribué (DDoS). Il s’agit alors de paralyser ou d’interrompre des systèmes, ce qui peut coûter très cher en termes de perturbations de l’activité.

« Malheureusement, aujourd’hui, aucune organisation n’est à l’abri d’une compromission de ses données », déclare Wade Baker, principal auteur du rapport DBIR. « Nous avons des outils pour combattre la cybercriminalité, mais l’enjeu est de savoir choisir les bons et de les utiliser à bon escient. »

Tout savoir ici


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :