Publié par : pintejp | mars 21, 2012

La tuerie de Toulouse remet en avant la nécessité de scruter le Web invisible

Dans un article du numéro Dossier pour la Science N°70 – janvier – mars 2011, Jean-Paul Pinte, cybercriminologue et spécialiste du management des risques criminels et terroristes de l’entreprise évioquait le Web invisible comme l’antre du cybercrime.

Si Internet au niveau du terrorisme semble être un terrain où peut s’effectuer le recrutement, il est à noter qu’après la tuerie de Toulouse, la nécessité de scruter le Web invisible renait avec acuité.

Le Web invisible, longtemps négligé par les moteurs de recherche classiques, représenterait 90 pour cent d’Internet. Ce no man’s land serait devenu un terrain privilégié pour diverses activités délictueuses.

Accéder à l’article de Jean-Paul Pinte
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-le-web-invisible-l-antre-du-cybercrime-26353.php


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :