Publié par : pintejp | avril 6, 2010

Les infiltrés : Pédophilie et prédateurs…

Jean-Paul Pinte, spécialiste de la cybercriminalité  a suivi l’émission en direct sur France 2 ce mardi 6 avril 2010 et vous fait part de  ses principaux moments.

Internet a changé la donne en pédophilie !

Le nombre de prédateurs et leur rapidité d’action sur la toile ont changé aussi !

Les chats sont les lieux de rencontre par excellence pour ces prédateurs et l’anonymat semble être leur principal atout pour fréquenter ces espaces.

Des adultes peuvent chercher à obtenir l’amitié d’un ado ou d’un enfant sur internet pour le « préparer » à l’idée de relations sexuelles avec lui, c’est ce que l’on appelle le « Grooming »

750 000 prédateurs seraient connectés en permanence sur ces chats (Ex : Chat Land avec service de géolocalisation)

20% de ces prédateurs ont des antécédents d’escroquerie !

Entre ce que l’on dit et ce que l’on fait sur ces chats, il y a une grande différence avouent les prédateurs et le langage est assez poussé le plus souvent.

43 % des filles de 13 à 14 ans ont déjà fait l’objet d’une approche sexuelle et la majeure partie des prédateurs demandent à leur « client » de ne pas en parler aux parents.

Le but ne serait pas de rencontrer mais d’aller plus loin en paroles avec l’interlocuteur.

Même si l’acte demeure virtuel, le traumatisme est bien réel !

Les plans Cam explosent !!! (échange de vidéos sur Cam)

Loisirado est un second lieu de rencontre pour les prédateurs sur la toile  dont les modérateurs sont des ados bénévoles aussi !

Le site ados.fr du Groupe Lagardère est le leader en France et ses modérateurs sont gérés par  une société prestataire avec laquelle depuis l’émission il a mis fin au contrat.

L’OCLCTIC est la plateforme de signalement qui emploie aujourd’hui une vingtaine de personnes.

500 policiers et gendarmes travaillent sur la cybercriminalité mais seulement une bonne dizaine en France sont sur l’axe Pédophilie.

L’autorisation de cyber-infiltration a eue un an et 15 dossiers d’arrestation ont pu avoir lieu selon le Colonel de gendarmerie Hubert, patron de la cellule cybercriminalité.

Revoir l’émission


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :